samedi, mars 17, 2007

Au bout de vingt ans , il quitte le pouvoir

Quand on parle de longévité dans l'exercice du pouvoir, nous nous contentons toujours de parler de l'ère moderne en énumérant les divers valeureux chefs d'état, père de la patrie tel Castro, Moubarak et leurs autres acolytes qui restent accrochés au pouvoir. Nous pensons toujours que c'était systématiquement le cas dans les siècles précédents et spécialement à l'antiquité ou la fin règne était toujours synonyme de mort de façon ou d'une autre (et souvent de manière atroce). Mais il y a une exception, oui quelqu’un a quitté le pouvoir de son plein gré et s'y est tenu à ce choix.
Pour le commun des mortels, les plus célèbres de empereurs romains est soit César (alors que c'est une erreur flagrante car ce dernier ne l'était pas), un peu moins Octave Auguste, Caligula ou Néron à cause de ce qu'on raconte sur eux et des pièces de théâtre à leurs sujet, peut être Marc Aurèle ou Commode après le film Gladiator et la liste s'arrête Là.
L'empereur dont je vais parler est Dioclétien, Imperator Caesar Caius Aurelius Valerius Diocletianus Pius Felix Inuictus Augustus, Britannicus Maximus, Germanicus Maximus, Persicus Maximus, Sarmaticus Maximus, Armeniacus Maximus, Medicus Maximus, Adiabenicus Maximus, Carpicus Maximus, honorable citoyen romain d’Illyrien (une des régions qui a donné le plus de soldats à l’empire romain) et légionnaire, fils de parents esclaves, né dans la région de Dalmatie (il vient donc de la région des Balkans).
Celui-ci a consacré tout son temps à protéger l'empire romain dans une époque où elle subissait les attaques répétés et répétitifs des tribus barbares germaniques.
De ce fait, il a pensé un système original de gouvernement qui la tétrarchie. Ainsi, il n'y a plus un seul empereur qui gouverne mais deux (appelés Auguste) avec deux dauphins désignés (appelés Caesar) qui prendront la relève après 20 et les empereurs précédents devraient donc abdiquer.
Certains diront qu'il est fou de partager le pouvoir et que certainement il ne va pas honorer son engagement. Mais non, il l'a fait et s'y est tenu. N’est ce pas une belle leçon à beaucoup de dirigeants. Oui l’histoire romaine nous apprendra toujours.
Il a essayé de réformer un empire romain vacillant avec énergie comme tout bon citoyen le ferait. Il a subdivisé l’empire en diocèses qui seront repris par l’église catholique romaine jusqu’à nos jours. On peut dire qu’il a commencé une forme de décentralisation pour faciliter la défense de l’empire et la rendre plus efficace. Et il a même essayé de juguler l’inflation par un contrôle stricte des prix mais il a échoué. Mais un des seuls points noirs de son règne est les persécutions des chrétiens et manichéens, mais il faut faire attention lors de l’analyse de ces faits par l’église romaine.
Après avoir démissionné, il s’est retiré dans son palais à Salone (Dalmatie) tout près de la mer Adriatique. Sur les ruines de son palais s’est construite la ville croate de Split.
IK

Libellés :

4 Comments:

At 2:06 PM, Blogger Roumi said...

@imperator :
Effectivement César n'était pas empereur... mais il était devenu un monarque à vie... ce qui revient au même.
J'ai vu la liste des empereurs que tu cites ; j'espère que les gens connaissent un peu plus que celle liste quand même... par exemple l'africain Septime Sévère...
En fait, il faudrait connaître bien plus l'histoire romaine puisque c'est entre autres choses l'histoire des provinces africaines.

Oui oui oui... Dioclétien est bien un étrange empereur. Tu as oublié de donner ses dates, historien en herbe ! :) Né en 245 et mort en 311 , il devient empereur ("Auguste") en 284 et choisit comme héritier ("César") Maximien en 285. En 286, Dioclétien fait de Maximien un "Auguste", c'est à dire un co-empereur et on passe d'une monarchie à une dyarchie, le pouvoir étant partagé en deux, avec toutefois une légère prééminence de Dioclétien sur Maximien.
En 293, Dioclétien adopte Galère qui devient ainsi héritier ("César") tandis que Maximien adopte Constance, qui devient lui aussi César. On passe alors au régime tétrarchique, le pouvoir étant partagé entre quatre empereurs, deux souverains (les Augustes ou empereurs seniors) et deux héritiers (les Césars ou empereurs juniors).
En 305, les souverains Dioclétien et Maximien abdiquent et cèdent leur place à Constance et Galère.
Ces derniers choisissent respectivement Sévère et Maximin comme héritiers ("César").
Dioclétien respectera son retrait de la vie publique jusqu'à sa mort en 311... et refusera même une proposition de reprendre le pouvoir en 308. Parallèlement, Maximien, lui, a bien du mal à renoncer à son pouvoir et il essaie de le récupérer par deux fois.

Oui c'est vrai qu'il a fait pas mal de réformes ; il a pu le faire car il a eu la paix civile pendant 20 ans, ce qui n'était pas arrivé depuis bien longtemps...

Attention pour les diocèses ! Un diocèse sous Dioclétien c'est un groupement de provinces, chacune de ses provinces groupant elle-même plusieurs cités.
Le diocèse, tel qu'on l'entend aujourd'hui, est en fait l'héritier de la cité antique et non de la province ou du groupement de province !!! Et ce terme de diocèse actuel se confond donc avec les notions d'évêché, siège épiscopal, église cathédrale, ...
Et il faut ajouter aussi que, pour ce qui est de la France, les diocèses actuels sont calqués sur les départements créés à la révolution et non plus sur les cités antiques.
On parle aussi parfois de "province diocésaine" ; il s'agit d'un regroupement de diocèses, d'évêchés sous l'autorité d'un archevêché. La province diocésaine et l'héritière de la province romaine. De la même façon que la province romaine groupe des cités, la province ecclésiastique/diocésaine groupe des diocèses/évêchés.

J'ai vu déjà des images de Split... cette ville s'est construire "sur" et "dans" le palais de Dioclétien... et il en reste des vestiges très impressionnants.

 
At 2:44 PM, Blogger Imperator said...

@Roumi merci pour les rectifications, l'absence de dates est déliberé pour que tout lecteur puisse digérer cette note :)
Oui certainement que beaucoup connaissant septime severe ...comme une rue à carthage près de la municipalité :)
Maximien est l'exemple meme de la tentation du pouvoir.
encore merci pour cette mise au point
IK

 
At 9:23 PM, Anonymous Bamboutch & Bamboutcha said...

c'est intéressant
Bravo Imperator et Roumi

 
At 1:26 AM, Blogger resiros said...

bravo, une belle lecon d'histoire

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home