lundi, novembre 06, 2006

VAE VICTIS

Célèbre cri de guerre d'un chef gaulois au romains lors du premier sac de Rome (d’autres suivront mais longtemps plus tard) signifiant que leur sanglante défaite les met à sa merci.
Je me suis rappelé cette citation quand j’ai entendu la sentence prononcé à l’encontre de Saddam. Je ne suis ni un supporter ni un nostalgique de cet dictateur oppresseur mais je me suis insurgé contre cette justice de vainqueur. Ce sanguinaire doit-il payer pour ces crimes ? Certainement que oui.
Je déteste cette mascarade de justice qui ne résout rien et qui répond à des desseins plus que douteux. Qui crois encore que tout ceci est fait pour le seul salut des Irakiens. Et depuis longtemps, je ne crois pas trop à ces chers amis qui me veulent tant de bien.
A-t-on ramené la justice et l’ordre ? On est encore en train de les chercher. Certainement, il y a eu crimes de guerre et contre l’humanité mais comble de l’ironie s’était de part et d’autre. Le justicier n’est pas si blanc que ça.
Les victimes de tout ceci n’est que la démocratie et justice que ces vainqueurs, en train de perdre, veulent tant propager. Mais le sang ne peut qu’appeler que le sang.
Le parallèle avec les romains se fait sur un autre plan avec les américains. Les romains fustigeaient les carthaginois en l’accusant d’être perfide. Comble de l’ironie d’être accusé de vol par un grand voleur. Les américains accusaient Saddam de faire des faux procès à ses opposants et appliquer un déni de justice. Eux ne font que guider le juge selon leur propres intérêts et de violer allégrement la loi qu’ils ont imposé.
Enfin, un dernier mot à celui qui veuille apprendre ne te laisse jamais vaincre et si tu perds quand même choisis ta propre fin. Car rarement ton ennemi serait miséricordieux.
IK

PS pour les leçons d'histoire romaine veuillez s'adresser à Roumi

Libellés :

6 Comments:

At 11:22 PM, Blogger Roumi said...

@imperator :
Petit résumé de l'histoire de "vae victis". :-)
Alors des Gaulois installés en Italie parviennent jusqu'à Rome et pillent la ville en 390 av. J.-C. Ils manquent de peu d'envahir la colline du Capitole où se sont réfugiés les combattants romains. Les Romains finissent par se rendre et doivent payer un tribut en métal précieux. Les Gaulois, qui avaient oublié d'être bêtes, fournissent eux même les poids pour peser le métal précieux réclamé aux Romains. Les Romains se plaignent que les poids sont truqués et que le poids final est bien supérieur à ce qui était demandé. Le chef des Gaulois prend son épée et la pose sur les poids, pour alourdir un peu plus la balance et en demander encore un peu plus aux Romains. Et il prononce cette fameuse phrase "vae victis" qui signifie en substance que quand on a perdu, on n'a d'autre choix que de se soumettre à toutes les exigences du vainqueur.

Bon alors il est certain que le procès de Saddam Hussein a pu connaître quelques irrégularités. Je n'ai pas suivi l'affaire (j'ai mieux à faire que m'occuper d'un dictateur !) donc je ne saurais dire l'importance de ces irrégularités. Je ne crois pas que ces irrégularités soient nécessairement le fait des Américains.
D'ailleurs, qui imaginait que Saddam Hussein pourrait gagner son procès ? Que les Américains soient présents en Iraq actuellement ne change rien à l'issue du procès. Les Iraqiens voulaient juger eux même Saddam Hussein ; ils l'ont fait. Si Saddam Hussein avait été jugé par le tribunal de La Haye, certains auraient prétendu également que la procédure était illégale, de la même façon que certains criminels de l'ex-Yougoslavie s'emploient à le dire depuis des années. On trouvera toujours des irrégularités ; quoi qu'on fasse, il y a toujours du mécontentement dans ce domaine et le droit conserve une part d'interprétation et d'imperfection.

La justice des vainqueurs n'est pas seulement celle des Américains, c'est aussi celle du nouveau pouvoir iraqien...
La justice française de 1944, celle qui exécutait un peu hâtivement les "collaborateurs", c'était aussi celle des vainqueurs français, de la France libre et non celles des soldats américains contribuant à libérer la France. La justice qui a exécuté le dictateur roumain Ceaucescu en 1989, c'était la justice des vainqueurs, des opposants roumains à cette dictature et non une justice étrangère bien que peu de pays souhaitent le bien de ce dictateur.
On peut donner des exemples à l'infini.
La justice des vainqueurs est souvent expéditive car liée à des intérêts politiques qui commandent la réalisation de gestes forts, marquant de manière éclatante le désaveu du vainqueur à l'égard de la politique suivie par son prédécesseur ; dans ce domaine, les concitoyens de l'accusé se montrent toujours des plus zélés et je ne crois pas sincèrement que les Américains aient eu besoin de guider les juges iraqiens qui tendaient de toute façon vers le même but.

Un dictateur déchu brutalement de son pouvoir est voué à être jugé et exécuté hâtivement par ses concitoyens ; c'est une constante de l'histoire...

 
At 1:34 PM, Anonymous péché mignon said...

moi honnetement je n arrive pas trop a me prononcer je suis partagee entre le laisser a vie dans une prison ou l 'executer je ne sais pas pourquoi mais j ai eu une certaine gene pour ne pas dire un soupcon de tristesse en entendant le verdict

 
At 7:46 PM, Blogger Imperator said...

salut pechinou,
ce n'est p un soupçon de tristesse mais c'est notre aveu d'échec qui se révele devant nous. pour les questions juridiques tu sais plus que moi la non légalité de ce qui s'est passé (droit international :))
IK

 
At 12:55 AM, Anonymous Sam said...

en voyant la tête des condamnés on pourrait aller jusqu'à dire qu'ils ne souhaitent qu'une chose : en finir au plus vite d'un sort d'un sort qui leur est déjà réservé depuis longtemps et connu par tous.

 
At 9:58 AM, Anonymous kristou said...

Ahla "imperator"
Aya inchalah marbou7a lioum..bech nchikhou 3al mkachra...

 
At 10:16 AM, Blogger Imperator said...

incahllah inchallah
IK

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home